Historique de Ponleu Kampuchea

                                                  Docteur Siphannal Toch

Versie 2

En Décembre 1998, de retour au Cambodge, après 25 ans d’absence dans mon pays natal), lors d’un congrès médical à Phnom Penh, j’ai constaté un grand manque de centres de diagnostic, même à l’hôpital franco-cambodgien Calmette. C’est un pays dévasté par une guerre civile pour une periode de trois décennies. Il m’est aussi apparu que le dénuement et la pauvreté au Cambodge ne résultent pas seulement d’un faible revenu, mais aussi à cause de la corruption possible, particulièrement dans le secteur de la santé.

C’est pourquoi, il m’a semblé naturel de participer à l’effort éducatif et sanitaire mené par le gouvernement Royal du Cambodge et par de nombreuses associations. La santé constitue certes un facteur capital, mais l’acquisition de compétences est tout aussi vitale pour diminuer la pauvreté.

J’ai alors formé le projet de fonder un établissement de santé à Phnom Penh, afin de permettre à la population d’accéder aux techniques plus modernes dans les soins de santé.

En Avril 2001, avec l’aide des médecins radiologues de  Scanner Poitou-Charentes et d’un groupe de bénévoles motivés, j’ai pu installer un premier centre de scanner ‘corps entier’ à Phnom Penh.

En septembre 2001, l’association Imcamex est née. Le but est de former des radiologues cambodgiens sur place et à distance sur internet, ainsi que la création d’un centre de diagnostic à Phnom Penh.

En septembre 2004, les statuts de l’Association PONLEU KAMPUCHEA sont déposés à la préfecture de Poitiers pour participer à l’effort éducatif des enfants démunis, loin des villes. L’association est créée pour apporter son soutien à un village isolé, Takos, Un village d’environ 5000 habitants situé dans la province de Siem Reap, à 25km au nord du site prestigieux d’Angkor. Takos est situé dans une zone isolée et peu peuplée. PONLEU KAMPUCHEA assure sur place le fonctionnement d’un dispensaire et d’une école de langue française et anglaise.

En janvier 2006, nous avons créé l’association Moharik Strey Khmer, en installant une mammographie, une échographie et de la radiologie conventionnelle à Phnom Penh pour un accès  gratuit aux examens et traitements des cancers du sein. Faute de moyens financiers, nous n’avons pu continuer cette action.

Actuellement, nous continuons à développer à Takos, un centre culturel, éducatif et de soins de santé pour une population défavorisée et isolé.

>>> retour haut page
>>> accueil