Janvier – Février 2014 : Pierre et Yoann

De 6 janvier au 28 février 2014, Pierre et Yoann ont effectué leur stage dans le cadre de la mission ‘Humacité’ du Groupe Sup de Co la Rochelle. Yoann nous a apporté un petit rapport de son experience au centre de Takos.

                                  Mission Humanitaire au Cambodge

  • Moi et les plus jeunes

Ma mission humanitaire c’est déroulé à TAKOS du 6 janvier au 28 février 2014. Mon rôle durant mes 2 mois de missions était de donner des cours de français , d’anglais et d’initier les jeunes à l’informatique. 5 jours par semaine ; je donnais donc des cours de 10h à 13h à l’association. La première cour de la journée était celui de français avec les petits de 8 à 13 ans. Ceci ne parlant pas anglais, ma mission a été difficile. J’ai donc acheté un petit dictionnaire Khmer-Français et je demandais à un élève de traduire en khmer au tableau. Nous avons étudié les chiffres, couleurs, animaux, le corps humain ainsi que les objets et quelques phrases pour pouvoir tenir une petite conversation. Les 6/8 enfants qui venaient en cours avaient du mal à retenir et à écrire dans leurs cahiers, nous n’étions pas non plus à l’école, ils venaient en cours de leur plein gré. Le cours suivant aux ordinateurs était une initiation et une découverte de Microsoft Word/Excel. De plus l’apprentissage de l’écriture d’une lettre et d’un CV a été vu. Le cours d’anglais quant à lui était occasionnel. Ensuite le dernier cours était une nouvelle fois du français et se déroulaient avec 3 élèves âgés de 14 à 20 ans. Ils parlaient bien anglais et un élève parlait parfaitement français. Ce cours était mon préféré, nous avons vu le passé, la future, l’imparfait, les adjectifs et j’en passe. Un vrai cours de français niveau collège, très difficile mais les élèves assimilaient vraiment bien. Nous avons ou beaucoup partagé ensemble du fait de leur maitrise de l’anglais. Mes élèves m’ont beaucoup parlé de la situation du pays et de leur situation, pas d’électricité ; pas d’eau courante. Certains n’avait jamais vu la ville, d’ordinateur ou encore d’appareil photo. Malgré ça ils avaient toujours le sourire. Cette expérience a été très enrichissante et va beaucoup m’aider dans l’élaboration de mon projet personnel et professionnel.

Orkoun (merci en cambodgien)
Yoann Busson

>>> retour haut page
>>> retour page Education
>>> accueil